Sans-titre-1

Plus de place dans l’avion

On pensait le concept perdu pour toujours notamment sous l’impulsion des low costs, mais c’est le contraire qui se produit pour certaines compagnies aériennes qui mettent en avant plus de places dans des classes premium à bon tarif. Air Astana, Air Austral, Air France, Finnair, Lufthansa, SAS Scandinavian Airlines ou encore Singapore Airlines… En l’espace d’une année, on assiste à l’avènement d’une nouvelle vague de classes affaires et économiques Premium. Avec le retour de la croissance un peu partout dans le monde, hormis en Europe, la demande pour la classe affaires repart à la hausse et les compagnies continuent d’investir en masse dans les produits haute contribution. L’an dernier, Finnair a notamment révélé ses nouvelles cabines qui équiperont ses futurs Airbus A350, tandis qu’Air France lançait de son côté son fauteuil affaires “cocon” sur ses Boeing 777-300 long-courriers. Cette année, c’est au tour de Korean Air de revoir sa classe affaires Prestige, avec des mini-suites proposées sur les Airbus A330 reliant Séoul à la Chine et à l’Asie du Sud Est. Pour sa part, pour sa desserte de St Denis de la Réunion depuis Paris, Air Austral met en service sa nouvelle classe affaires Club Austral ainsi que la Premium Confort dont le fauteuil propose une assise proche d’une classe affaires et avec des prestations repas dignes d’une classe affaires. Avec, en plus, la possibilité de commander des repas gourmets en ligne ! En Europe, avec la crise, les voyageurs d’affaires et les touristes habitués au prestige des classes avant ont trouvé dans la classe économique premium un produit adapté en période d’austérité budgétaire. Aussi, après Lufthansa et sa nouvelle Premium long-courrier dévoilée en 2014, d’autres compagnies lancent à leur tour cette classe intermédiaire ou rénovent leur offre existante. SAS lance ce printemps son produit SAS Plus avec une meilleure assise et un fauteuil plus large. En parallèle, en le transporteur scandinave propose en classe Business un fauteuil coque offrant un accès individuel pour chaque siège. Mais l’attrait de cette classe intermédiaire n’est pas seulement sensible là où la croissance économique est faible. En Asie, après avoir longtemps hésité, Singapore Airlines s’est fnalement résolu à lancer une Premium Economy. Dès l’été, les passagers pourront bénéficier d’un siège avec un espacement de 97 cm et une inclinaison à 46 cm. La compagnie étendra son service culinaire à la carte à la nouvelle classe. Innovante, Air Astana, la compagnie nationale du Kazakhstan, lance sur Paris fin mars son offre “Sleeper”. Plutôt qu’une classe Premium, Air Astana permet au passager d’occuper trois sièges éco, qui se transforment en couchette avec matelas, duvet et oreiller de classe affaires. Une douzaine de sièges sont réservés à cette astucieuse alternative. Air Astana décline ainsi, à sa manière, le concept Skycouch lancé en 2010 par Air New Zealand, qui a aussi été repris l’an dernier par China Airlines avec son Family Couch.

Comments are closed.