super-voyage-1

La province du Yucatan

Le Mexique est un pays très chaleureux, et qui vous plonge dans l’histoire, notamment dans la province du Yucatan, qui est un témoignage à elle toute seule des Mayas. La civilisation maya, prospère du 3ème au 10ème siècle, était l’une des plus avancées de Méso-Amérique; les vestiges des cités mayas témoignent des grandes connaissances et prouesses techniques, mathématiques et astronomiques de leurs bâtisseurs. Ce voyage emmène au coeur des plus grandioses de ces cités, en descendant la péninsule du Yucatan vers le Guatemala et le Honduras. Fondée en 1542 par des explorateurs espagnols sur le site d’une antique cité maya, T’I-Ió, Mérida est la capitale du Yucatan. Il est toujours possible d’admirer des pierres mayas gravées sur les façades des vieux édifices de la ville, comme sur la cathédrale. Mérida possède un quartier historique où se dressent églises et palais coloniaux; la cité est en outre un bon point de départ pour visiter les temples cle Chichén Itzá et Uxmal, non loin. Ville de pierre surplombant une plaine aride, Chichén Itzá est l’un des plus impressionnants vestiges cle la civilisation maya. Sa pièce maîtresse, le temple de Kukulcán, avec ses escaliers de pierre, est dédiée à la déité reptilienne du même nom et domine tout le site du haut de ses 24 mètres. L’escalier monumental sur le flanc ouest est flanqué d’un garde-corps gravé se terminant en tête de serpent à la gueule grande ouverte. Au cours de l’équinoxe, son ombre envahit les escaliers, donnant à voir un serpent rampant depuis le temple. Édifié en grande partie au 9ème siècle sur les collines du Puuc, au sud de Mérida, Uxmal fut un temps la capitale de cette région prospère. Les bâtiments sont construits selon une technique embrassant les formes des collines, et caractérisée par des pierres taillées avec précision, vernies puis intégrées ensuite dans un mur de ciment. Le parcours proposé mène ensuite à Campeche, élégante ville coloniale surplombant le golfe du Mexique. Fondée en 1540 par les conquistadors, elle fut bâtie sur les vestiges de Canpech, cité maya presque entièrement disparue. Le trajet vers le sud est long, et il n’est pas rare que les voyageurs s’arrêtent pour la nuit à Villahermosa, avant de poursuivre vers la charmante petite ville coloniale de San Cristóbal de Las Casas, nichée au creux d’une vallée verdoyante des hauts plateaux du Chiapas. Enfoncée dans la jungle du Chiapas, Palenque émerge tel un mirage dans la végétation, qui a pris possession de l’ancienne cité. Une partie seulement de la ville a été mise au jour, mais ce que lion peut voir permet de découvrir des joyaux de l’architecture maya. Le Temple des inscriptions est le monument le plus impressionnant de cette cité, qui connut son heure de gloire au 7ème siècle. Érigé pour son souverain, Pakal 1er, cet édifice recèle un grand nombre d`inscriptions murales ayant permis aux chercheurs de déchiffrer la langue des Mayas. En poursuivant vers l’est, on atteint le Guatemala et la petite ville de Flores, construite sur un îlet du lac Petén Itzá. Flores est un excellent point de départ pour rejoindre Tikal mais aussi d’autres sites mayas proches de la frontière avec le Belize. A Tikal, ancienne capitale de l’un des plus puissants royaumes mayas, le temple IV est la plus haute structure précolombienne du continent américain (65 mètres). La ville est au cœur d’un parc national qui abrite également les ruines d’Uaxactún, moins vastes. Plus à l’est, d’autres vestiges magnifiques sont à découvrir dans le parc national du triangle culturel Yaxhá-Nakum-Naranjo.

super voyage

Comments are closed.