ours-polaire

Avec les ours polaires au Canada

Certains voyages font office d’expéditions. C’est le cas lorsque vous partez à la découverte des ours polaires dans le Grand Nord Canadien. l peut sembler paradoxal de prendre soin de quelqu’un en l’enfermant, et pour’ tant c’est ce que font les habitants de Churchill avec les ours polaires. S’ils aperçoivent un spécimen trop près des maisons, ils appellent un numéro vert, et une équipe intervient pour capturer la bête (après l’avoir endormie) et l’enfermer dans une construction semblable à un hangar pour petits avions. L’ours restera là, enfermé, le temps d’organiser son transport en hélicoptère, accroché à un filin, jusqu’à la banquise, son domaine de prédilection. Pour un amateur de photographie animalière, assister à une telle opération est une véritable aubaine. Une chose est sûre, néanmoins, à Churchill, lorsque la saison s’y prête, vous avez de grandes chances de voir des ours polaires dans leur habitat naturel. D’ailleurs, cette ville de la province du Manitoba, la plus isolée de la baie d’Hudson qui s’enorgueillit de ne posséder ni feu tricolore ni hôtel d’une chaîne internationale, est la capitale mondiale incontestée des ours polaires. Qui, étonnamment, ne sont pas blancs : ils ont la peau noire et le poil translucide, leur blancheur étant le résultat de la réfraction de la lumière par la fourrure claire. On apprend cela, entre autres, lors des excursions à bord de véhicules à chenilles qui, au départ de Churchill, pénètrent au cœur de la côte arctique de la baie. C’est là que ces animaux se donnent rendez-vous pour attendre que la mer gèle et commencer ainsi la saison de chasse aux phoques. Il est émouvant de voir à quel point ces gros nounours ont appris à sauter de plaques en plaques de glace tout en testant leur résistance. Si ce type de voyage vous intéresse, nous vous recommandons de passer avec un opérateur reconnu et qui dispose d’une charte déontologique ou au minimum qui prend la protection des animaux et des ours polaires au sérieux.

ours polaire

Comments are closed.